//
I was saying...
En vrac

Le doux souvenir de la Chandeleur d’enfance

Crêpes - credit photo noukoramaLe 2 février a toujours été une date que j’attendais avec impatience quand j’étais petite. Au-delà de manger de délicieuses crêpes maison (je t’arrête tout de suite, je crache pas dessus hein !), c’est tout le cérémonial de cette journée que j’aimais.

D’abord, il y a la préparation les jours précédents : avec quelles garnitures faisons-nous les crêpes cette année ? Allons-nous oser l’original et les mélanges de goûts insolites, ou resterons-nous sur des alliances classiques faites de complètes et de sucrées délicieuses de simplicité ?

Une fois les courses faites, on attend impatiemment le soir venu pour préparer la pâte. Chez moi, on ne faisait pas de crêpes de blé noir (sud oblige), les salées et sucrées se contentaient d’une même base simple. Elles jouaient la carte de la complexité dans leur cuisson et leur revêtement. Ah l’odeur de la cuisson des crêpes ! L’incomparable senteur de la pâte qui frémit en poêle et embaume la maison de son fumé. Je me rappelle surtout cette odeur d’œuf. Il y a aussi le bruit quand la crêpe commence à dorer doucement, le crépitement des bords qui se soulèvent lentement. Viens alors le moment fatidique où il faut faire sauter la crêpe. En combien de serpillères ai-je transformé ces délices pour qu’ils finissent leur courte existence dans la poubelle. Certes faire sauter les crêpes n’est pas chose aisée de premier abord. Cela dépend aussi comme toujours de l’outil à disposition : les bons outils font les bons ouvriers comme dit le dicton.

Chez nous, la complexité relevait de savoir faire sauter sa crêpe (on ne mange pas les serpillères des autres !) avec une pièce en or dans la main droite. La coutume disait que si l’on réussissait, nous aurions de l’argent dans l’année ! C’était surtout bien plus rigolo et stimulant, presque une compétition à celui qui fera sauter le plus de crêpes sans serpillères ou pliures, sans écornées ou rejets.

En rappel à la tradition Chrétienne de la Chandeleur, on allumait aussi des bougies et cela donnait une ambiance encore plus festive, presque cérémoniale.

Alors on pouvait déguster ses crêpes, les comparer en ingéniosité et perfection et vite retourner en faire sauter une autre.

Aujourd’hui j’ai grandi et je ne fais que trop rarement des crêpes à la maison. J’en mange plus souvent dans une crêperie. Peut-être l’anxiété de la compagne méditerranéenne d’un Breton, peut-être parce que les crêpes riment souvent avec enfance. Allez, pour l’occasion je retourne en enfance ce soir !

Et toi, tu avais aussi une tradition familiale pour la chandeleur ?

About these ads

Discussion

3 thoughts on “Le doux souvenir de la Chandeleur d’enfance

  1. De repenser à mon père ou à ma mère faisant les clowns en faisant sauter les crêpes fait effectivement parti de mes souvenirs d’enfance (cela dit même si cela fait longtemps que je n’ai pas fêté la chandleur avec mes parents, ils font toujours les clows et je ris toujours autant lol) en revanche point de passéisme chez moi concernant les crêpes, jambon/fromage, champignons oeugf nutella, sucre tout y passe et chaque année!!!
    Miam miam!!
    PS: tu vis avec un Breton et il ne te fait pas des crêpes pour la chandleur, mince tu t’es fait avoir sur la marchandise là, t’es sure qu’il est bien breton? lol
    Allez ce soir je compte sur vous pour aller chez Pancake land si toutefois vous ne voulez pas vous y mettre! (c’est quand le soir chez vous d’ailleurs?)
    Bonne journée!!
    biz

    Posted by Clochette | 2 February 2012, 22:41
  2. Non pas vraiment, mais j’ai vraiment, vraiment envie de crèpes!!

    Posted by la souris | 3 February 2012, 04:00

Something you want to say?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

%d bloggers like this: